Douma

Ce projet a été réalisé grâce au soutien du CCFD-Terre Solidaire, le comité de soutien de Rouen, Syrie Moderne Démocratique Laïque, et vos dons à CODSSY. Un rapport sur les activités entre mars et septembre 2014 est disponible après le descriptif du projet.

Les enfants syriens subissent continuellement des traumatismes liés aux bombardements et à la guerre. Toutes les ONG et associations tirent la sonnette d’alarme au sujet d’une génération qualifiée de « génération perdue ». Ce projet vise à apporter un encadrement et un soutien psychologique aux enfants et pallier à l’absence de scolarisation dont ils souffrent depuis deux ans.

CODSSY va apporter son soutien  à un des centres socio-éducatifs pour les enfants, dans le cadre d’un vaste projet intitulé les « Gardiens de l’enfance » (Hourrass, en arabe). Ce projet initié par les membres pacifistes du mouvement pour la non-violence « Herrak » est également soutenu par l’association Syrie MDL en France.

Le projet des « Gardiens de l’enfance » a pour but de créer, de former et de soutenir un réseau de spécialistes de l’enfance dans toutes les régions syriennes, d’établir un système capable de réagir en situation de crise, capable de proposer des solutions appropriées pour éduquer, aider et protéger les enfants. Les « Gardiens de l’enfance » ont également pour mission de développer et de diffuser des outils éducatifs et didactiques, de procurer aux enfants le soutien psychologique dont ils ont besoin, de promouvoir les valeurs de paix, de fraternité, de compréhension et de tolérance

Objectifs de CODSSY

CODSSY a choisi de soutenir un des centres socio-éducatifs fonctionnant selon les principes fixées par le réseau des « gardiens de l’enfance » et soutenu par l’association  SyrieMDL.

Parmi les centres gérés par les « Gardiens », CODSSY a fait un choix stratégique en sélectionnant un centre avec lequel nous pouvons communiquer aisément et faire un travail de suivi et de promotion. Le soutien apporté à ce centre pour une période d’un an sera financier mais aussi apportera un support médiatique et promotionnel au projet global des « gardiens de l’enfance ».

Il s’agit d’un centre pilote pour un projet dont les visées sont évolutives et que nous espérons élargir et développer dans différentes régions syriennes.

Contexte

Le centre accueille 110 enfants par jour, à raison de 3 heures par jour, 5 jours par semaine. Le centre offre des services d’éducation en situation d’urgence et suit les programmes d’enseignement de l’école primaire en Syrie. Ils présentent également des programmes de soutien psychosocial destinés à aider l’enfant à gérer ses émotions en situation de guerre, à construire son identité, à interagir sereinement avec son entourage.

L’encadrement se fait par un personnel formé par le réseau des Gardiens de l’Enfance. Les éducateurs bénéficient d’une formation spécifique à l’issue de laquelle ils s’efforcent d’appliquer la charte de protection de l’enfance dans les centres où ils travaillent, d’identifier les enfants les plus vulnérables, au niveau social et psychologique, et ceux qui nécessitent un suivi spécialisé par des médecins et d’autres spécialistes du réseau. Les équipes travaillant dans des écoles, des centres de soutien psychologique et organisent des activités de loisirs et de soutien scolaire. 120 personnes ont déjà bénéficié de cette formation en Syrie.

Programme de travail et activités

Le centre socio-éducatif fonctionne comme  un établissement scolaire offrant des activités de soutien psychologiques et des ateliers créatifs en plus. Le centre est composé de 6 salles de classe, correspondant aux six niveaux de l’école primaire (selon système syrien). Un générateur électrique indépendant permet de subvenir aux besoins d’électricité en cas de coupure. Chauffage, sanitaires et besoins de base sont fournis par la structure. Une salle pour le bureau de la direction et une cours de récréation. Il y a 8 professeurs, un directeur, un gérant, une assistante sociale et une personne de service.

Le programme d’enseignement est basé sur les programmes d’enseignement officiels. Les cours sont dispensée 3 h / jour à raison de 6 jours par semaine. Jour de congé le vendredi.

Les écoles gouvernementales sont actuellement dans l’impossibilité de dispenser des cours pour des raisons de sécurité et à cause de l’inquiétude des parents de pour les bombardements réguliers sur les écoles ou sur le chemin de l’école. Aujourd’hui ce sont des centres comme celui-ci qui essaie de dispenser des cours et de parer à la carence de l’éducation des enfants.

Combien ça coûte ?

Les frais mensuels prévus sont de 745,50€. Celles-ci comprennent 232,50€ pour le bâtiment et son entretien, chauffage y compris, la rémunération des professeurs et du personnel d’encadrement et d’hygiène s’élève à  153€, ainsi que l’équipement en fournitures scolaires : 360€. Le centre fonctionnera 12 mois par an car il représente un lieu d’accueil et d’activité pour les enfants et permet d’étaler l’enseignement.

Quelle est la localité concernée ?

Région de Douma, Banlieue de Damas

Durée du projet

1 an, à partir du 1er mars 2014 au 1er mars 2015.

Budget prévisionnel pour 12 mois

Budget Douma 12.04.14

Le suivi et l’évaluation du projet

Le réseau Hourras en partenariat avec l’Association Syrie MDL sont responsables de mettre en œuvre le projet sur le terrain et fourniront à CODSSY des rapports narratifs sur le progrès du projet chaque trois mois. Le réseau et l’Association s’engagent également à pourvoir CODSSY en un rapport financier chaque 6 mois indiquant les dépenses faites avec le financement fourni par CODSSY comportant les justificatifs des frais occasionnés.

 

Please follow and like us:
Centre socio-éducatif du réseau des « Gardiens de l’enfance »