CODSSY est une association humanitaire à but non-lucratif, indépendante, non partisane et non-gouvernementale, fondée à Paris le 22 octobre 2012 et enregistrée sous le numéro W751217007. Elle est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901.

Notre mission

CODSSY a pour mission d’apporter une aide d’urgence aux victimes du conflit syrien quelles que soient leurs origines ethnique, confessionnelle et socio-économique. Face à l’étendue et à la variété des besoins des populations affectées, le collectif entend agir dans les domaines sanitaire, médical, alimentaire, éducatif, psychologique et juridique. Avec ses associations membres, CODSSY agit en Syrie et dans les pays voisins.

CODSSY travaille avec des acteurs non-gouvernementaux soit dans les zones qui ne sont plus contrôlées par le régime, soit dans les zones où les autorités n’ont plus d’infrastructures et d’établissements en fonctionnement. L’approche de CODSSY correspond à différents objectifs fixés dans le but du redéploiement de l’aide en Syrie et dans les pays où les Syriens trouvent refuge.

Notre éthique de travail

Promotion de la coopération

Afin d’encourager la cohésion et la solidarité dans la société civile, CODSSY met l’accent sur le travail en réseau et coordonne ses activités avec des entités et des acteurs locaux qui partagent ses valeurs et sa vision. CODSSY permet aux Syriens de rester acteurs de leur destin. Il joue un rôle de filtre et d’accompagnement dans la formulation et la réalisation des projets, selon les principes éthiques suivants

Transparence

Par souci de transparence, CODSSY publie régulièrement sur son site des rapports complets indiquant les dépenses détaillées relatives à chaque projet ainsi que des rapports et photographies, afin de tenir ses donateurs informés. Nous fonctionnons de la manière suivante :

1. Justificatifs des dépenses

Pour chaque projet, il est demandé aux acteurs de terrain de fournir des reçus de toutes les dépenses effectuées (achat de matériel, fournitures et frais de fonctionnement).

2. Rapports et témoignages

Les responsables des projets doivent soumettre à CODSSY, selon une régularité fixée par ce dernier (en fonction de la durée, et des montants alloués) des rapports d’activité mentionnant clairement comment les sommes ont été utilisées et le nombre de personnes soutenues grâce au soutien de CODSSY et un descriptif des activités et du travail réalisé auprès des bénéficiaires de l’aide. Des témoignages photographiques, vidéo ou autres (selon les possibilités) doivent également être fournis. Un résumé de la  partie non-confidentielle (qui ne met pas en danger les responsables ou les victimes) de ces rapports est publié sur le site de CODSSY dans la partie réservée au témoignage projet. La partie complète des rapports est archivée pour le besoins de justificatifs des missions.

3. Evaluation sur le terrain

Le collectif effectue des visites de terrain pour les missions situées hors Syrie (Liban, Jordanie et Turquie). L’occasion de rencontrer les acteurs locaux,  mieux comprendre leur fonctionnement, vérifier la mise en place des projets et d’étudier avec eux la manière de répondre au mieux à leur besoins.

4. Pérennité des projets

CODSSY soutient, conseille et finance des projets agissant au plus près de la population. Il a pour souci la poursuite des missions en matière de développement et d’éducation. Dans ce but, il joue un rôle de « lanceur », donnant un « coup de pouce » aux porteurs de projets sérieux afin qu’ils puissent trouver par la suite un appui extérieur. L’aide de CODSSY s’avère utile pour des micro-initiatives, ou des projets naissants qui ensuite trouvent d’autres bailleurs.

  • Palier à l’absence des principales ONG qui sont peu enclines à soutenir des acteurs syriens et préfèrent faire par elles-mêmes ou bien soutenir les grosses ONG syriennes déjà connues avant la guerre… qui sont pourtant souvent absentes des zones sous blocus et peu en lien avec les populations qui vivent dans les « zones rebelles ».
  • Liens et équilibre entre urgence et développement et prise en compte des implications régionales notamment avec les réfugiés syriens au Liban. Au-delà de l’aide matérielle, CODSSY travaille sur des programmes de développement, d’où une grande part de projet consacré à l’éducation et au soutien des enfants.
  • Elan de solidarité entre ici et là-bas et promotion d’un visage humain derrière ce conflit : En France, les associations membres travaillent à la promotion de la solidarité avec la société civile syrienne en montrant la mobilisation des acteurs de terrain et les enjeux humains du conflit.

Viabilité des projets

Face à l’enlisement du conflit en Syrie, le collectif accorde la priorité à des projets viables sur le moyen et le long terme, afin d’optimiser leur effet et de démultiplier leur impact. Pour chaque projet, un dossier complet avec un questionnaire doit être rempli. CODSSY aide les acteurs de terrain et les associations membres dans la formulation d’un projet sur une durée précise et avec un budget raisonnable correspondant aux capacités de financement et d’appel aux dons du collectif. Le projet ne peut émaner que d’un acteur déjà reconnu comme fiable par CODSSY (association membre ou partenaires reconnus). CODSSY procède alors à la vérification des points suivants :

  1. Identification des personnes et interlocuteurs responsables du projet.
  2. Les responsables du projet doivent avoir une expérience préalable et prouver leurs capacités pour gérer de projets humanitaires.
  3. Le projet doit avoir une visée humanitaire et/ou d’aide au développement, une priorité est donnée aux projets pour le développement, plus particulièrement l’éducation des enfants.
  4. Les bénéficiaires de l’aide et leur nombre doivent clairement identifiés.
  5. La capacité du groupe à mener le projet à terme dans des conditions convenables pour les standards de la région.
  6. Vérification des autres sources de financement du projet (s’il y a).
  7. Définition des modalités de control et leur régularité.

Lors des réunions mensuelles du Comité d’Administration, les projets sont examinés. Tout projet ne remplissant pas les conditions nécessaires est écarté. Les projets ayant remplis toutes les conditions requises sont alors soumis au vote des membres du CA présents ou représentés.