Voir le projet concerné :

Caravane de la Liberté, Idlib, Syrie

Voir la rapport du bénéficiaire de l’aide de CODSSY ;

La Caravane Magique « Magic Caravan »

« La Caravane » se consacre aux travaux de divertissement, de formation et d’éducation des enfants des « déracinés » de la ville de Saraqueb et de ses environs… et qu’on retrouve dès le petit matin, en pleins champs, fuyant les avions de l’armée syrienne qui, toutes les semaines bombardent Saraqueb…

« La Caravane » comprend :
Des travaux de beaux-arts tels que le dessin et les travaux manuels. Nous puisons souvent dans les restes abandonnées par l’environnement et par la nature, pour confectionner des outils éducatifs et récréatifs ; enfin, nous procédons avec grande difficulté, à l’achat dans les librairies de la ville, du matériel et des outils travaux manuels, …

Des animations sont organisées le soir en présence des parents, destinées à divertir tout le monde et à créer un climat familial aussi bien pour l’enfant que pour ses parents…

La distribution de revues pour enfants « Zitoun et Zitouné » « Un avion en papier », revues émises périodiquement tous les quinze jours par La Jeunesse Syrienne, qui veille à procurer protection et assistance à l’enfant …

La revue « Zitoun et Zitouné » est émise par la Jeunesse Civile de Saraqueb. Elle comprend des sciences, des mathématiques, des contes et des arts…

Quant à la revue « Un avion en papier », elle est émise par le Mouvement Pacifique Syrien…

Ainsi, nous procédons à une lecture collective de contes, afin de réveiller le goût pour la lecture chez les enfants et ce, d’une manière interactive en nous appuyant sur des techniques appartenant au théâtre interactif…

La formation de stagiaires en collaboration avec « Le Réseau Haras », se traduisant par l’organisation d’une session particulière dont le but consiste à apporter un soutien psychologique à l’enfant, qui vit le présent conflit et qui se trouve dans une situation d’insécurité qui règne sur la ville suite aux campagnes aériennes militaires de bombardement que le régime syrien mène…

La production :
Nous procédons à la collecte des travaux artistiques faits par les enfants et ce, dans le but d’élaborer un plan qui consistera à créer au sein de « La Caravane », une exposition artistique pour les enfants…

Nous avons travaillé jusqu’à présent avec 100 enfants parmi ceux qu’on retrouve en pleins champs. Ce travail est d’une durée moyenne de 4 heures consacrées à près de15 à 20 enfants de tous les âges…

Un soutien artistique aux écoles de la ville :
Nous avons organisé un stage d’entrainement portant sur les beaux arts dans la seule école qui subsiste dans la ville de Saraqueb ; le stage précité a duré trois jours et a compris une cinquantaine d’enfants. Par ailleurs, nous avons organisé des animations et des jeux sportifs, dans le but de libérer la surexcitation des enfants, due à la situation dégradée d’insécurité qui règne sur la ville…

Les parents réagissent d’une manière exemplaire, d’autant que l’arrêt des écoles et de l’instruction génère un vide éducatif et culturel pour les enfants ; de surcroît, la situation financière et le déracinement ne constituent pas un soutien pour les parents qui cherchent à assurer l’instruction de leurs enfants. A ce stade, « La Caravane » trouve son rôle pour former de nouveau les enfants …

Le projet ne comporte pas une date déterminée. Il dépend du soutien financier qui pourrait lui être apporté pour compléter le travail et se procurer les matières premières nécessaires au quotidien …

Jusqu’à présent, l’équipe est constituée de volontaires parmi les fils de la ville. Elle peut également comprendre des volontaires ou bien des activistes (venus de l’extérieur de la région) possédant des expériences précises (arts, théâtre interactif) et qui s’engagent pour des périodes limitées lors desquelles ils transmettent leur expérience et leur formation. Tout cela requiert évidemment un soutien financier pour perdurer…

« Magic Caravan »

 

Voir les photos ;

k1

K3

K4

K7

K8

Please follow and like us:
Témoignage projet “Caravane de la Liberté, Idlib, Syrie”

Laisser un commentaire